Fin février, avec une équipe de 6 coureurs et 4 ferventes supportrices, nous sommes revenus dans la région de Jervis Bay pour participer au Huskisson Sprint Triathlon.

 

Vue de l’extérieur de la maison au petit matin

Jervis bay, sous la pluie ?

C’est l’endroit où nous avons passé nos vacances de Noël. Plage de sables blanc fins, parcs protégés remplis d’animaux, eaux poissonneuses, un temps toujours incertain… Comme la dernière fois, nous avons eu le droit à  un WE mitigé sans pluie mais sans soleil. Décidément !

Cette fois-ci, nous avons loué une maison pour 10.  La Logy House est entièrement en bois, toutes les pièces sont chaleureuses, un grand salon pour y passer des soirées conviviales, une belle vue sur le lac, nous aurions envie d’y rester beaucoup plus que le temps d’un WE !

 

 

Le finish

Le triathlon: un bon moment sportif intense et conviviale

Grande première pour nous tous, nous nous sommes lancés dans cette aventure après notre soirée de Noël. Défi sportif et défi entre nous. Impossible de rivaliser avec les autres coureurs. Bien qu’encore peu médiatique, ce sport jouit d’une bonne réputation et surtout est très relevé ici. La moyenne du sprint est autour de 1h22 pour 750m de natation, 20kms de vélo et 5 kms de footing.  Les autres coureurs ont l’air bien plus préparé que nous. Comme souvent la veille de courses, le transport pour se rendre sur le lieu de la course est un long épilogue de 4H. Nous nous couchons tard (vers minuit) pour une courte nuit de sommeil. Réveil 5H pour un départ de course fixé à 7H. Pas très optimale !

Chacun s’est entraîné de son côté, plus ou moins intensivement sans programme. Chacun a aussi du préparer son matériel. Nouveau vélo de route pour moi. Certains ont préféré l’option vélos de montagne. Les larges roues sont devenus des supplices et de grands freins le long de la course et presque… ridicules à côté des formules 1 des autres coureurs. Certains vélo complètement en carbone, passage de vitesse électrique, roue pleine,… Sur la route, vous entendez ces vélos de loin et vous vous attendez au passage d’une voiture quand c’est un coureur qui vous dépasse sans donner l’impression de souffrir.

L’organisation australienne est bien sûr très huilée,  mais garde un très grand côté conviviale même avec plus de 4000 personnes au cours du WE. Il manquait plus que le soleil !

 Les résultats sont très différents entre nous. Certains sont proches de leur objectifs, d’autres en sont très loin et devront payer leur tournée. D’autre préfère trouver des excuses en crevant sur la route 🙂

 

Sur une des plages du parc de Jervis Bay

Le reste du WE: détente…

Le reste du WE, nous en avons profité pour essayer de récupérer, essayer le cricket (version plage), chercher les animaux dans les parcs.

Sans oublier (bien entendu): barbecue, fish and chips, bières et autres repas garantissant des moments bien conviviaux !

 

 

 

 

Vidéo du WE