Après quelques mois de travail, il est grand temps de revenir sur notre recherche d’emploi !

Pour notre recherche d’emploi, nous avons adopté tous les deux une méthode différente. Les voici … en détail :

 

Patrick :

Elle commence le 14 octobre pour Patrick, soit 10 jours après notre arrivée. Patrick commence à envoyer très rapidement de nombreux CV. Les annonces d’emploi ne manquent pas ici, premier signe encourageant.

La première réponse arrive le lendemain, ce sera négatif ! (ce serait quand même trop beau)

Une première chose nous marque par rapport à la recherche en France, les noms et numéros de téléphone des personnes à contacter apparaissent dans les annonces… On se dit qu’il faut peut-être appeler les recruteurs. Sauf que… Patrick ne comprend que le 1/3 de ce qu’on lui raconte au téléphone.

 

Notre marathon de relance, d’appel et autres commence.

 

Le 16 octobre, 2 jours plus tard, Patrick obtient un premier entretien dans le cabinet de recrutement Michael Page ! Nous n’en revenons pas ! Un entretien. Il va falloir se préparer. Entre autres, allez acheter des chaussures car nous avons dû abandonner les chaussures à Paris, car trop chargés.

C’est un « Lunch Meeting » pour le vendredi (le 18 octobre) à midi.

L’entretien se déroulera en plein centre de Sydney, dans des buildings magnifiques, avec une vue splendide sur la baie…l’entretien ne sera pas un lunch mais juste un entretien pendant le « lunch time » parce qu’ici y’a pas vraiment de pause déjeuner. Il y a plein de candidats et les entretiens s’enchaînent. Debby, la consultante, n’arrête pas de dire: “awesome”, “wonderful”, “we definitely keep in touch”. Ce sera la même chose pour tous les autres interviews. En fin d’entretien, Patrick se rend compte du niveau d’anglais, et ne sait surtout pas quoi penser de la vraie opinion qu’a pu se faire Debby!

 

Patrick aborde sa recherche selon différentes méthodes : postuler à des offres en ligne et relancer les recruteurs, contacter des personnes sur linkedIn, ou contacter des personnes via nos connaissances. Les entretiens s’enchaînent alors pour lui : un second cabinet de recrutement, Hays,… A partir de là, les entretiens vont être réguliers, au moins un événement par semaine.

Il essuie quand même beaucoup de refus à cause du VISA ou du manque d’expérience locale. Debby le rappellera finalement plus tard, et lui proposera un entretien chez un client, pour un contrat de 3 mois dans une banque. A l’issue de cet entretien Patrick ne sera pas retenu, car trop expérimenté !

 

Un certain 25 oct 2013, Patrick postule à un poste de Supply Chain planer chez Coregas et se rend compte qu’un ancien collègue de promo de GI, Quentin, connait quelqu’un qui travaille dans cette entreprise. Patrick demande s’il peut se présenter de la part de Quentin.

Le 31 octobre, Patrick va dîner avec ce contact, Victor, à Glebe, dans notre quartier, en plus ! A l’issu de l’entretien, Victor lui confirme qu’il a passé son CV au Supply Chain manager.

 

Patrick devient de plus en plus à l’aise au téléphone, il ne prépare plus ses phrases et devient plus spontané. Son discours est bien rodé.

Il essaie aussi de trouver un petit boulot dans la voile pour s’occuper, mais sans succès faute de manque d’investissements dans sa recherche (et d’expérience aussi !).

 

Le 3 décembre, donc presque 1 mois après, Patrick reçoit un appel du Supply Chain manager de Coregas et lui propose un entretien pour un autre poste que Supply Chain Planner.

Tout se passe bien et le 16 décembre, Patrick reçoit un contrat qu’il attendait depuis bien trop longtemps !

Il ne commencera que le 13 janvier en plus !!!!

Entre temps, Patrick aura construit son réseau auprès des professionnels du recrutement à Sydney. Il a rencontré au moins 10 agences de recrutement, certain lui ont même proposé des offres une fois qu’ils avaient commencé chez Coregas.

 

Nous avons essayé de garder une trace de ces recherches, pas facile de tous consigner surtout quand cela va vite. Quelques chiffres :

Début des recherches 14 oct 2013

Premier Entretien : 18 oct 2013

Contrat signé: 15 décembre

Début du travail: 13 janvier

Voilà, ce même très rapide étant donné notre situation d’étranger : 2 mois et demie. Donc, nous sommes très heureux que ce se soit passé si vite et si bien.

 

 

 

Bénédicte

La recherche d’emploi de Bénédicte est différente. Tout d’abord, elle commence plus tard, car Bénédicte doit préparer sa formation logistique APICS. Elle va à Parramatta tous les vendredis, y passe la journée. Les cours sont intenses et demandent quand même pas mal de travail entre les sessions. Donc la recherche d’emploi commence en douceur. Elle postule à quelque offres d’emploi par ci, par là. Mais comme Patrick, elle obtient rapidement un entretien dans un cabinet de recrutement (les autres cabinets lui font croire qu’il n’y a pas d’offre pour le moment).

La recherche commence donc le 21 octobre, avec une offre de VIE. Elle contacte un recruteur via une amie d’école. Apres un entretien téléphonique, cette personne ne donnera jamais de nouvelle. Dommage c’était pour le concurrent de Schneider, Legrand J.

En parallèle, Bénédicte commence aussi son suivi par le cabinet de reclassement (merci le plan de licenciement de Texas Instruments). Elle rencontrera sa consultante 3 fois qui lui donnera de précieux conseils.

 

Le 29 octobre, elle décroche un premier entretien chez Robert Walters (cabinet de recrutement). Elle les relancera souvent car ils publient beaucoup d’offre, mais sans succès et surtout ils ne savent jamais vraiment quelles excuses donner.

Le 8 novembre, elle les relance par téléphone pour un poste qu’elle a vu sur chez Schneider Electric.

Ils lui disent qu’ils vont faire passer sa candidature. En même temps, Patrick est contacté par cette même agence pour l’informer de l’ouverture de ce poste et qu’ils vont aussi faire passer sa candidature.

Le 14 novembre, nous avons tous les 2 un premier entretien téléphonique chez Schneider. A 2h d’intervalle.

Le mercredi 20 novembre, Patrick passe un entretien chez Schneider, ça sera le 22 pour Bénédicte.

Le 26 novembre, Schneider fait une offre à Bénédicte ! (Patrick était 2ème sur la short list)

Bénédicte commence le 2 décembre !

La recherche a donc été rapide, 3 entretiens au total

 

 

 

Voila donc 2 méthodes de recherches bien différentes mais qui ont toutes les deux abouties à des contrats de 6 mois, chacun dans notre domaine et avec une possibilité pour chacun de se faire sponsoriser ! (même pas besoin de l’autre pour rester en Australie J )

Voici quelques photos (vidéo à venir) que nous avons pensé à prendre pendant nos recherches (pas toujours facile de penser à immortaliser ces moments) !