Pour Pâques, pendant que le prince et la princesse de Galles nous rendent visite, nous nous exilons au top end de l’Australie afin de profiter de 4 jours de congés et de retrouver un peu de chaleur.

 

Nos vœux seront plus qu’exhaussés puisque nous trouverons des températures proches des 35° et des retards d’avion qui nous feront rester un jour de plus!

 

Premier avertissement

Nous nous envolons donc pour Darwin par un vol de nuit pour profiter au maximum de nos 4 jours. Arrivés à Darwin vers 1h30 du matin, nous nous imaginons dormir dans la voiture et prendre la route au petit matin, mais c’est sans compter sur la chaleur écrasante de la ville et son fort taux d’humidité. Nous cédons et prenons une chambre climatisée afin de bien dormir pour mieux commencer notre voyage!

 

Le lendemain, nous prenons la route et regagnons rapidement les étendus de l’immense Parc National Kakadu, le plus grand parc national d’Australie. C’est une immense réserve, mêlant cascade, rochers, désert, et rivières qui changent au fil des saisons. C’est aussi le berceau des peuples aborigènes, premiers habitants de l’Australie qui ont été par la suite chassés de leur terre par les premiers colons européens. Nous sommes en fin de saison des pluies, les cours d’eau sont encore pleins, les cascades majestueuses et malheureusement pour nous, les pluies n’ont pas épargné les routes. Beaucoup de routes sont fermées à la circulation. Il y a quand même largement de quoi visiter avec ce qui reste ouvert. Le choix des sites à visiter sera moins difficile…

 

La 2ème nuit est très difficile. Il pleut régulièrement durant la nuit faisant beaucoup augmenter l’humidité. La chaleur est alors étouffante sous la tente. Impossible d’ouvrir la tente sous peine de faire rentrer une horde de moustiques affamés. Même avec des boule-quiès, nous les entendons à travers la tente. La nuit est très difficile pour nous 2.

 

 

A la découvert des animaux et cascades

Le lendemain, au petit matin, nous faisons une balade en bateau pour voir le réveil du soleil et des animaux dans les marais/cours d’eau à Yellow River. Engourdis par la nuit et mal réveillés, nous avons du mal à réaliser des instants magnifiques. Belles couleurs, des oiseaux à chaque arbre, quelques crocodiles encore endormis, des pécheurs espérant de beaux barramundis, des nénuphares… le site est enchantant ! On aurait quand même voulu voir un crocodile manger un autre animal. Jamais contents et en plus cruels…

 

Le reste de la journée, nous profitons de balades sympas sous une chaleur de plomb (et pourtant nous sommes en “hiver”). A chaque coin d’eau rafraîchissant, de nombreux panneaux nous avertissent de la présence des crocodiles et nous recommandent de pas nous baigner. Nous ne braverons pas les interdits et nous profitons des bassins sûrs à “90%”…  Nous passons le soir dans un camping censé être à l’écart du parcours touristique dans les Georges de Umbrawarra. Effectivement aucun touristes, mais le camping est rempli à craquer d’Australiens profitant du long week-end de Pâques. Toujours aussi sympas et accueillants, ils nous donnent du bois pour faire un feu. Notre nuit s’annonce plus sympathiquement que celle à Kakadu et sans moustiques !

 

 

Le parc tropical de Litchfield avec ses nombreux touristes

Dimanche, nous profitons des gorges pour nous baigner. Ambiance paisible, ou nous croisons un Mertens’s water Monitor. Il se baigne dans le bassin où nous nous baignons 5min avant… Nous roulons ensuite 3h pour rejoindre le parc de Litchfield, parc tropical avec de nombreuses… cascades. Le parc est rempli d’Australiens et de touristes venant profiter de la fraîcheur des eaux douces. Par contre, les campings sont plutôt vides et très calmes. Nous passons une nuit encore plus agréable car sans pluie, du coup sans protection toile imperméable de tente à regarder les étoiles. Certains bruits étranges ne nous rassurent quand même pas. On reste en Australie… Nous passons le lundi dans les diverses cascades, certaines remplies de touristes (Florence Fall, à éviter !), d’autres plus calmes. Le parc est petit ce qui nous permet de profiter de plusieurs sites. Nous rentrons en fin d’après-midi pour visiter la ville. La visite est très courte car la ville est très petite. Patrick en profite pour nager dans la piscine/lagoon du centre de Darwin, Bénédicte se repose au pied de cocotiers. Le soir, nous profitons du dernier coucher de soleil avant de reprendre l’avion à 2H du matin.

Coucher de soleil sur Darwin

 

Enfin… l’avions est d’abord annoncé avec 1h de retard dû à un problème technique. Finalement, à 3h30 du matin, le vol est annulé et décalé au lendemain à 15H. Nous commençons notre longue attente devant les guichets de Jet Star nous fournissant une chambre d’hôtes, puis une nouvelle attente devant l’hôtel où le veilleur de nuit doit loger tout un avion. Finalement nous nous endormons à 6H du matin ! Et rentrons à Sydney avec 14H de retard.

 

Un voyage bien intense avant celui de la Great Ocean Road le week-end prochain autour de Melbourne.